AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Topic inutile (parce qu'il en faut^^)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Shorty D. Xavial
Chez moi...
avatar


MessageSujet: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Jeu 9 Juin 2011 - 4:44

Mon taux d'alcoolémie étant un peu haut et mon taux de delta-9 étant -malheureusement- trop bas pale , il m'est venu une idée, ont peu le dire, quelques peu.... débile. Rolling Eyes

Un topic inutile! Un topic voué à recevoir les plus belles conneries que l'ont puissent avoir. Mais attention, hein? Je parle pas de l'idée qui fait trois lignes (non, j'aime trop écrire pour que mes débilités ne fassent que 3 lignes), je parle de l'idée débile qui fait un bon paraph'. Celle que si ont s'y mets à plusieurs, ont arrivera à pondre un bouquin intitulé "la bétise n'est pas une chose éphémère" -pitoyable- et ont le vendra à des millions d'exemplaires, parce que pour nous c'est débile, mais évidement pour au moins un grand ponte de l'édition de livre, ça fera un carton, et il aura raison (oui, je veux bien dire que je considère la majorité de la population terrestre comme étant débile -moi inclus, parce que c'est MON idée Razz -)

Ce livre, écoulé à Environ 2 milliard d'exemplaires (de "des millions" à "2 milliards" -remarque, y'a plusieurs millions dans deux milliards, ça se tient), sera reconnu comme un best-seller par la critique, et tout les bourgeois se l'arracherons: "c'est un nouveau syle d'écriture, incroyable, jamais vu un truc pareil!" Un peu comme dans la pub Yoplait: "c'est LE dessert." Double effet kiss-cool en faveur du Mouvement: Les bénéfices seront reversés au sound system saisis (j'suis bourré, mais si ça pouvais marché, ça serait cool drunken ) et ont pourra se foutre de la gueule des bourg', parce que bon, v'là l'idée de base du bouquin! Laughing

Alors je commence -enfin je continue-

Une idée débile, dans un topic inutile, ça me rappelle à quel point la vie est absurde. Avec un certain recul, évidemment, l'enchainement des faits est d'une logique implacable.

Spoiler:
 

Mais sans recul -et généralement, les réactions à chauds, celle qui rythme la vie, sont sans recul- la vie ne peut que sembler absurde. Normal en même temps. Même quand quelque chose peut sembler avoir un sens, vous trouverez certainement quelque par sur terre un mec, une chose, une idée, un sombre connard, ou juste un exception (celle qui confirme la règle -encore plus pitoyable que le titre du bouquin, pardon... ) qui vous prouvera ou juste tentera de vous expliquer le pourquoi du comment de l'inverse, parce que "messieurs-dames, vous êtes dans l'erreur, et moi j'ai plus raison que vous, en tout cas je sais mieux." (ce à quoi nous répondrons tout d'abord: "le premier pas vers la sagesse, c'est de reconnaitre son ignorance", et si ça suffit pas, juste "ta gueule!")

La vie est absurde, parce qu'elle est complète (logique de l'absurde, vous êtes largué, pas grave, on est plusieurs dans le même cas). Je m'explique: Analogie de la pièce.

Une pièce possède 2 faces. Enfin un Pile, et une face (la médaille et son revers). Et tout, absolument tout (selon moi, hein j'engage personne à croire ma débilité profonde) sur cette planète est régi par cette règle.

Exemple: Le nucléaire (que les hippies se rassoit IMMEDIATEMENT, j'ai pas fini) Quoi qu'ont en disent, dans la logique (fortement absurde) de l'évolution des technologies, l'atome nous apporte chaleur, lumière et énergie (c'est en tout cas ce que nous rabâche le gouvernement depuis un bon demi siècle) ; ça, c'est le côté pile. Côté face (revers de la médaille) ont aura juste besoin de trois noms: Hiroshima (paye ta chaleur), Tchernobyl (paye ta lumière) et fukushima (paye ton énergie).

Autre exemple (mais il à bu quoi? Neutral ): L'amour (1h 3/4 sur 2 heures, ça m'a marqué) C'est beau l'amour, hein? (pile) En attendant, Je prefère: avoir un accident de voiture avec tonneau (moins flippant) ou une gamelle en skate (moins douloureux) qu'une peine de coeur (dans ta "face"!)

Pour qu'une chose soi logique, il faut qu'elle coule de source, qu'elle soit irréfutable. Pour qu'une chose soit absurde, il faut qu'il n'existe ne serez-ce qu'une contradiction.

Exemple ultime: Toute ma thèse. Une suite logique de pensée absurde.


C'est délicieusement absurde, mais d'une logique implacable, parce que des chose irréfutables il en existe. La plus irréfutable, c'est que ont ne pas avoir le côté pile sans le côté face. (on appelera ça "la preuve par l'absurde" -ah ouais, ça sonne bien en plus! )

Encore du pile dans ta face, la vie et la mort. Deux chose indissociables (pourquoi je parle de ça? drunken tapez "chose irréfutable" dans la barre de recherche, moi je tombe là dessus en premier ), et une chose irréfutable à déduire: au bout de l'un, l'autre arrivera tôt ou tard (traduction, "dans cents ans, on est tous morts").

A ce point, certain se demanderons certainement plusieurs choses (non pas que je lise dans les pensées, mais en me mettant dans la peau d'un lecteur, j'aurais quelques questions à me posé):

Déjà "Pourquoi!?", et la seule réponse logique (...krkrkr...) et "Parce que!"

Ensuite, "ou veut t'il en venir?" Ce à quoi je répondrais (peut-être) à la fin -si fin il y a-.

Et aussi, éventuellement: "Est-il débile?", au quel cas ma réponse sera une question : "quand tu lis un texte, tu saute toujours la première ligne? Shocked "

_____________________


Les questionnements passés, l'esprit s’engourdit et s'ouvre un petit peu sur ma ceux à quoi ressemble le monde et la vie à travers mes yeux: drunken


Une belle et grande (voir bien grosse et grasse) farce. Une pièce en un seul acte, mais malheureusement, ont a paumé le script, alors, nous, 7 milliards de Comédiens que nous sommes actuellement, on improvise. Et ça fait plusieurs millions d'années que l'ont improvise. Ainsi, effectivement, suite à l'initiative de Quelques milliards de gens à travers les quelques millions d'années que dure la pièce, cette tragédie comique ressemble d'avantage à un vaudeville qu'a une belle comédie bien ficelé. Logique, donc, que la vie soit "un peu" absurde. Y'a des erreurs. Des biens grosses mêmes. Des horribles erreurs qui nous ont presque amené à baissé le rideaux un peu trop tôt. Mais, pourtant, jusqu'ici, "The show must go on." (il délire complet, il faudrait peut-être joindre son psy, non?)

Moi, j'aime pas les vaudeville. Les pièce comique, ouais. C'est un peu pour ça que j'écris ce texte. Parce que je voudrez écrire une parti du scénar' avec une pointe de comique. Parce que la tragédie grecque qui nous colle au basque (on appelle ça la démocratie, d'ailleurs Rolling Eyes ) depuis un peu plus de 2 millénaires, moi, j'ai pas envie d'y jouer. Juste qu'on a pas le choix. Mais moi je dis, non, pas envie. J'ai envie, après avoir chialer ma mère que "la vie est un fardeau innommable", de RIRE. Et le rire, c'est la dernière chose qui nous reste qu'en on a plus de larmes pour pleurer. Même si le rire est jaune, parfois... Smile


A partir de là, y a trois solutions, simple: C'est soit tu joue le rôle qu'on t'impose, soit tu quittes la scène (et sur le grand théâtre de la vie, y a pas 10.000 moyens de quitté la scène), soit t'écris ta propre scène, et quitte à l'écrire, autant qu'elles fassent rire. Laughing


En mode comique, avec des clowns clown , évidement. Pourquoi des clowns? Parce que les clowns sont des anarchistes malgré eux. Exit les codes sociaux et la bienséance.

Ensuite, les clowns, c'est comme les Anar', y en a qui en ont peur. Peut-être à juste titre, d'ailleurs. Le rire est une arme. Et le dernier vrai clown qui s'en ai servi à fini dans un camion dans des conditions plus que louche... Une p'tite pensée pour Coluche.

(Ouais parce que Coluche il aimait bien le chanvre^^)


On peut bien, à partir de là, et devant l'absurdité logique de ma pensée, me targuer de guignol ou de bouffon. Je prends. Parce que moi, je là connaît, l'utilité des bouffons. C'est pas comme ses pseudo caricature des bouffons du roi. Le dernier roi à avoir eu un bouffon, d'ailleurs, c'était Louis XIV. Il avait la même utilité que l'esclave sur le char des César pendant les processions: rappeler au dirigeant qu'il ne sont que des hommes. (Une belle phrase du bouffon de Louis XIV, d'ailleurs -et pour ce que j'en sais, véridique- "T'es le roi, mais oubli pas que ce matin t'as fait un gros caca.")


Nous reste t'il des guignols à notre époque? Trop peu. Les guignols de l'info tiennent "éventuellement" ce rôle....... enfin, à peu près..... Non, plus maintenant.

La grande pièce à subis une modification majeur, pour les dirigeant et pour les riches, alors à notre tour "éventuellement" (j'oblige personne, hein^^), d'apporter une retouche, tranchante et senti, dans cette putain de divine comédie.

A moins que cela n'ai commence déjà? Y aurait t-il des indignés dans l'assistance? Des membre du CIRC, peut-être? (eh, moi j'incite personne, j'suis légalement "pas dans mon état normal" Wink )

Absurde pour absurde, de toute façon, la logique implacable de notre époque nous amène à prendre cette décision tôt ou tard. Suivre, quitter ou lutter. Mais ont peut pas tous lutter au corps à corps. Alors moi j'opte pour lutter tête à tête (et vu que je ne l'ai plus dans son intégralité, je peux bien me le permettre^^.)


Et au moins, même si ça ne marche pas, ont aura essayé. Et on pourra se dire, l'esprit en paix, aussi absurde que cela puisse paraître, "J'ai raté mon coup". C'est toujours mieux que "j'ai subis l'action."

Et autant, pour la centaine d'année à venir, ont aura réussi à marqué l'histoire suffisamment fort pour que ça pue un peu moins la merde. Comment ça, ça pue pas la merde? Allons, enlève tes lunettes, et écoute comme ça sent bon.^^

_____________________________________

Alors luttons. On est des clowns, des imbéciles (et c'est un honneur que de savoir marché sans béquilles^^), pour certain, un peu sur les bords, mais vaut mieux ça que d'être complétement con. Quoi qu'en dise la masse, j'ai mes idées et elle prévale sur les idées de la masse. C'est pas parce qu'il sont plusieurs à avoir tort qu'il ont raisons, non mais!


Mais comment lutter, d'ailleurs.

Méthode brutale. Ca à marcher pendant des siècles, et d'ailleurs ça marche encore. Les coups de matraque volent de plus en plus vite et les groles des punk sont de plus en plus affutés, mais, vu que je manque un peu de souplesse, J'ai pas trop la possibilité de mettre des High kick.


Par contre, j'ai bien un kick qui peut faire l'affaire. Un kick violent. Et c'est bien, quand ont est "prêtre du son", d'avoir des kick violents en guise de bénédicité.

Y'a plusieurs façon de lutter contre un ennemi: y'a déjà la méthode frontal et anal. ( parce qu'on s'en prend toujours dans la gueule, et qu'on l'a toujours un peu aussi dans le cul )

Mais moi, j'ai une méthode débile. Une méthode qui est une lutte de longue haleine, car il y a pas vraiment de vainqueur au bout du compte. C'est pas une méthode super efficace, mais elle a au moins le mérite d'être jouissive (et pas qu'au sens jaculatoire du terme^^ -"faut-il avoir une tête de bite pour sortir un truc aussi con!?"-).

Je monte la musique -bien fort-, je tourne le dos à mon ennemi, et je bouffe du caisson.

"Je fais le pire affront que l'ont puissent faire à son ennemi: Je L'ignore."

J'ignore les codes sociaux. J'ignore les lois.

J'ai ma propre moralité. Je suis grand. Je suis Anarchiste, en plus (décidément, je suis une tare pour cette société!Twisted Evil). J'ai plus besoin que cette état paternaliste me tienne la main. Je veux faire mes propre erreurs. Je veux vivre. Alors je le fait. Et si "papa-état" l'ai pas content un p'tit double.

Un jour, mon ennemi sera beaucoup trop prés de moi pour que je puisse l'ignorer, ce serait absurde de penser l'inverse. Mais moi, dans le fond de mon caisson, j'affute mes armes. Peut-être qu'elles seront dérisoires. Mais au fond (du caisson), si les mots ne suffisent plus, le son fera le reste! Et moi, dans le son, j'aime les kick. Ce qui font BOOM! bom

Alors, viendez me dire devant le mur que le son il est trop fort. Viendez me dire que j'ai tort parce que je pense le contraire de la masse. M'en fout, c'est trop tard, je suis sourd! Parce que contraiement à ce que les gens disent: "vaut mieux être sourd que d'entendre autant de connerie".
________________________________

Absurdité complète d'un texte débile dans un topic inutile!^^ Au moins j'ai pas menti! ( confused Non, mais oh, à quoi tu pensez quand t'as commencé? Tu m'expliques?)

Pour ce qui me connaissent pas, tout ce que je fait dans la vie n'a qu'un but: M'occuper le dimanche. Alors je voulais voir si même avec un p'tit verre en trop ont tient la route. Et si y'en a qui me disent qu'on est pas dimanche, pour moi, y'a que le lundi que c'est pas dimanche. Razz

Et pour ceux qui pense qu'il n y a aucun, mais absolument aucun intérêt à ceux qu'il viennent de lire... Au moins, moi, ça aura eu le mérite de me faire rire. Very Happy

Eh oui, j'ai ri de pouvoir l'écrire.
Parce que si je l'ai écris, c'est que je suis en vie.
Si je suis en vie, c'est que je continue de me battre.
Et si je continue à me battre (pour ce qui m'est cher), il y a une chose qui vivra aussi longtemps que moi.

Et cette chose, c'est le Mouvement.


Ca peux bien vous paraître absurde.... Au moins, pour moi, ça à un sens. Laughing


(écris entre 1heure et 5 heure du mat' bonne nuit!^^)
Revenir en haut Aller en bas
lunatek34
A l'aise...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Mer 3 Aoû 2011 - 17:14

C'est moi ou tu part très très très loin ....
Bah écoute J'imprime tout sa et j'en lis un peu chaque soir et pour finir je me pète la tête et je t'écrit la suite xD
Revenir en haut Aller en bas
Uzi
Chez moi...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Mer 3 Aoû 2011 - 17:40

j'ai une autre idée : tu pourrai créer une machine a remonter le temps afin de te cryogéniser au temps des dinosaures et voir ainsi tout ce qui s'est passé depuis pour pouvoir le raconter aux générations futures , afins qu'ils comprennent le sens de leur misérable existence ^^
Revenir en haut Aller en bas
lunatek34
A l'aise...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Mer 3 Aoû 2011 - 17:54

Y'a un bouquin que tu devrais lire en parlant de bouquin. J'ai beaucoup aimer.
sa s’appelle "la coke de combat" l'auteur c'est "RIP" édition Léo Scheer.

Un petit aperçu pour donner l'eau a la bouche.
"
MERDOMANCIE

Faut bien que la nature se charge des choses à faire

Y'a pas comme elle pour les réaliser avec justesse

J'allais enfin sortir d'une grosse période, cyclique chez moi,
d'abstinence fécale, de constipation quoi

cuisine du mon ce jour-là a la cantine du taf alimentaire

alimentaire mai dur, fliqué, sous-payé et inintéressant quand même

J'me coltinais la paperasse de paltoquet fienteux commissionnés par les rois du pétrole

j'aurais pu aussi bien travailler avec manuel à l'entretien

ou dans une fabrique de cercueil pour chien quitte à faire le sherpa pour pas cher

le matin j'étais encore arrivé avec trois quart d'heure de retard

j'avais été obliger de ramper

pas ponctuel, pas frais et dispo, pas comme une fleur

quelle force occulte faisait passer mon bus en avance quand j'étais pile a l'heure et avec trente minutes de retard quand je me pointais plus tôt a l'arrêt ?

chaque jour ouvré j'attendais ce maudit bus 53 devant les pompes funèbres

y avait une guitare de marbre exposée avec les monuments funéraires

j'voyais bien l'épitaphe

CI-GÎT RIP NOTRE REGRETTE AUTEUR-BRANLEUR-COMPOSITEUR-INTERPRÈTE DÉFENSE D'URINER

L'épitaphe pour le parolier c'est LE tirage

à un exemplaire

le tirage de sa vie


l'espoir de vivre un jour de ma musique était dans cette putain de vitrine

cafard dès le matin à l'heur où grisonne la ville

cafard du matin chagrin

cafard du soir cafard

j'avais été promis à une carrière extrêmement courte

j'm'étais bien fait baiser

après ma pause déjeuner, mon café à la machine, mon jus de chaussette, et une série de flatulences de champion du monde, ENFIN je suis parti en fredonnant faire quelque chose qu'on ne pouvait pas faire à ma place

déposer des amis homuncules à la piscine

couler un bronze de collection dans les chiottes de l'atelier grandes comme un hall de gare, là-bas, là-bas, le plus loin possible du burelingue et des collègues de mon service pour des raisons ne pouvant laisser entrevoir le glamour de la situation qu'à des vétérans de la scatologie

ski m'console quand je vais chier au taf c'est d'être payé pour ça

chieur professionnel

la crotte en or

le truc gratiné qui fait des petits

l'avantage en nature

le démoulage de cake à 11 euros 72 de l'heure, ticket resto, carte orange remboursée à 50%

mais, paskya un mais, là déféquer ne suffisait plus à la tyrannie de l'existence, n'étais pas une fin en soi

mec, une gandouse heavy metal

j'étais à deux doigts d'avoir torché le travail quand la merde s'est mise à me coacher du fond de son réceptacle émaillé comme la voix de Dieu qu'aurait eu une haleine de huron

mais en plus aquatique hein le son de la voix

avec un effet trémolo

- hé rip, j'ai deux mots à te dire
- hein ? comment ? qui me parle ?
- là, c'est moi mon gros, pas le père nowel, je commençais à me sentir à l'étroit dans ton côlon, y a comkidirait un p'tit contentieux avec toi

c'était bien mon caca qui me causait dans l'eau de la cuvette

j'y croyais pas

pas mes yeux pas mes oreilles ni mon nez ni ma bouche et pas mon épiderme non plus

je gueulai pour que le truc m'entende

- un petit contentieux avec moi ?!
- keskiya on dirait que ça te défrise ma gueule? faut pas s'étonner hein, quand on n'assure pas, faut assumer après
- mais ...
- écoute un peu et ferme-la, j'ai pas envie d'attirer les mecs de la sécurité, snif snif ça sent le gasoil, tu trouve pas ?
- mon jean c'est un diesel
- écoute bien, tu dois te décider à lâcher une bonne fois pour toutes ce taf foireux et tout ce qui pourrait y ressembler même vaguement pour enfin gagner ta pitance avec ce que tu sais faire
- wai ? quoi par exemple ?
- mettons écrire, avec un grand E
- écrire, bien sûr, avec un grand euh
- pourquoi t'y as pas pensé plus tôt, fils, fonce, montre-toi un peu nietzschéen merde, deviens ce que tu es, vis dangereusement, FIXE LE SOLEIL
- avec ma vieille paire de ray ban ça devrait être jouable
- rip, c'est pas pour te lécher le cul mais je dis que t'as une plume, le hic, c'est que pour l'instant, elle est mal placée, si tu vois skeu j'veux dire, guignol
- c'est bien joli, écrire avec un grand E, mais qui paye les factures avec un grand F, remplit le garde-manger avec un grand G, m'approvisionne en hash avec un grand H ?
- merci, j'connais l'alphabet, putain, c'est plus fort que toi, faut ktu discutes, que tu fasses le difficile, c'est toujours pareil avec les kékés atomiques dans ton genre, pour moi y a pas à chier si j'ose m'exprimer ainsi, t'es le bourrin de la saison, la révélation, ni plus ni moins qu'un étalon, j'ai mis un paquet de billets sur toi, à 15 000 contre 1, y'a une jolie culbute à réaliser
- mais d'où sortez-vous .
- d'après toi ?t'as pas une petite idée ? lâche-moi les baskets tu veux, chuis initié kestu crois...
- vous... vous portez des baskets ?"


Revenir en haut Aller en bas
IVO
Robot
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Mer 3 Aoû 2011 - 18:29

nan, des rangers.

_____________________________
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
Revenir en haut Aller en bas
Shorty D. Xavial
Chez moi...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Mer 3 Aoû 2011 - 20:06

Laughing Merci, magnifique, du grand Art avec un grand A, avec une chute à la .^o qui m'a beaucoup marqué (j'ai vu le dessous de groles de condés d'un peu trop prêt dans un état un peu -trop- approximatif pour que ça ne me marque pas à vie - et ouais, y'a pas que les punk qui porte des rangers! Suspect ) .


J'attendais pas de suite à mon absurdité, mais j'avoue que j'ai lu l'extrait de ton bouquin, si j'avais plus de 3 euros - ce qui est peut être le cas, mais on ira pas jusqu'à 4- je me le serais bien payer. bounce


J'avais presque oublié jusqu'à l'existence de mon topic inutile, mais faîtes comme chez vous -comme dans pink Floyd - the wall-, cassé la baraque, elle est faîtes pour ça, hein!^^


Tout ceux qui peux vous sortir par tout les orifice possible, du temps que même avec de la merde on puissent pondre un truc qu'à du sens (merde -et c'est le double cas -krkrkr- de le dire, c'est déjà fait)

_______________________

Pour la machine à remonté dans le temps, j'y ai pensé, mais attendre le première Homo Sapiens pour vérifié si il s'appelle bien Jésus et que ça régulière c'est Eve, franchement... Surtout en partant d'aussi loin, t'es malades, j'me ferait bouffer en deux secondes, c'est...... TOTALEMENT ABSURDE comme idée! En plus, elle fait que trois lignes, regarde (enfin, lis) c'est tellement court que je dois en rajouter un couche moi même! Rolling Eyes Puis pourquoi moi d'abord? C'est ton idée, passe devant, je t'attends!^^

_____________________

Après y'a des paramètres qu'ont changé, Maintenant, dimanche, c'est -un peu- tout les jours (si si, mon psy me l'a dit Neutral .) Si y'en a qui veulent faire du ping-pong verbale à leur heure perdu, j'suis partant Basketball !

D'après le médecin, j'ai pas toute ma tête scratch et donc du coup, j'ai tout mon temps (et comme le temps, à notre époque, c'est de l'argent, au moins cette activité là m'évitera d'en perdre -remarque, avec 3 euros... cyclops- )

Tiens, c'est l'heures d'aller manger... bon ben...... à plus!
Revenir en haut Aller en bas
lunatek34
A l'aise...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Mer 3 Aoû 2011 - 20:10

Je l'ai lu fini et si tu veut je te l'envoi ;-)
La lecture, et la bonne, sa se partage, free la lecture free mon freere

C'est pas nous qui marchons pas droit,
c'est le monde qui vas de travers.
Revenir en haut Aller en bas
Shorty D. Xavial
Chez moi...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Mer 3 Aoû 2011 - 20:35

Et on a bô allez devant soi, on se retrouve souvent sur le derrière!!^^
Revenir en haut Aller en bas
lunatek34
A l'aise...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Jeu 4 Aoû 2011 - 14:00

Mdr ... cette nuit je me suis réveillée en gerbant mes tripes cherry so lovely
Revenir en haut Aller en bas
Shorty D. Xavial
Chez moi...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Jeu 4 Aoû 2011 - 16:09

J'avais dit (hypocritement, certes) pas de flood de moins de trois lignes. Mais que voulez vous répondre à ça Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
lunatek34
A l'aise...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Sam 6 Aoû 2011 - 20:48

x'D Je t'envoi le bouquin dès que j'ai des pepettes pour les timbres X'D

Nan mais pour en revenir a l'absurde, qu'es qui ne l'est pas sérieusement ?
La vie est une grosse piscine plein de merde (même pas la mienne en plus !) dans la quelle je pique une tête chaque jour. je suis VERTE (jaune, rouge), la tête en compote, je surcharge. J'aurais besoin tout comme le MALADE qui a écrit ce bouquin de taper la cozette 5 minute avec mon pote l'estron, savoir ou j'en suis, qui sait ?! sa peut marché ?
Ouai mais non l'absurde de la vie veut que cette absurde n'aille pas jusque la tu m'suit ?

Whoala gre-nardine handek sur la tête de mon poisson rouge, faut que j'fasse un bilan.

Revenir en haut Aller en bas
Shorty D. Xavial
Chez moi...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Ven 26 Aoû 2011 - 2:56

thk pour le book, j'suis pas préssé, t'façon!^^ Pour le bilan, j'te conseilles toujours de faire un dépot! Laughing



Ecrire sur soi, sans honte ni rien, c'est facile, a votre avis?



Bon, j'vais commencer une
ébauche de bouquin.




Alors, prenons les choses
à l'envers (enfin dans le sens ou je sais pas vraiment comment
écrire ce putain de bouquin depuis au moins 2 mois -mais j'en ai
besoin, comme un truc qui veut pas sortir mais qui doit !-).





Sur qui je vais écrire?
Moi.




Alors je rajoute les
trucs comme ça, à la volée, (et n'importe où) avant de vous dire
qui j'suis, posons nous une autre question.




J'suis quoi ? Un
drogué. C'est vrai. Fallait bien que je commences quelque part,
non ? C'est pas le début de mon histoire, mais c'est au moins
le début du bouquin et le contexte qui m'obsède actuellement.




Comment devient t'ont
drogués ? En arrivant du mauvais côté de la vie, j'pense. Si
y'en a un, de bon côté, bien sûr. Le problème, c'est pas les
drogues. C'est les utilisateurs. (Et tout consommateurs sera d'accord
avec moi, sauf ancien, et encore, ça dépends des cas, mais dans
l'immédiat, seul mon cas m’intéresse). Mal informés. Trop
imprudent. Limite cinglé, parfois.





Quitte à partir à
l'envers dans une ébauche pour revenir dans le bon sens, autant être
franc. J'suis pas arrivé part le bon côté de la vie. Alors mon
bouquin, j'vais l'écrire à l'arraché, on va bien voir ce que ça
donne. Un bout part là, un bout par ci.




Mais c'est quoi,
peut-être, déjà, pour moi le mauvais côté de la vie ? Parce
que bon, hein, faut toujours définir, avant de commencer. Un jour,
peut-être, ça me permettra d'en finir.








Alors, à quoi rattache
t'on la vie en générale ? Et à quoi peut-on bien l'opposer ?




Pour l'opposition, c'est
la mort, mais c'est trop facile. Et de mon point de vue, c'est un
point d'entrée valide comme un autre.




Fils de Suicidé, la mort
est passé avant la vie. Mais c'est comme le passé, c'est juste
trépassé (en plus c'est pas raide et froid, c'est du réchauffé).
Avec du recul et de la relecture, ça donne une vue d'ensemble moche,
à ce point, mais c'est le but d'une ébauche, être moche.





Y'en a bien, c'est des
fils de pute, alors des fils de suicidés, c'est un autre mauvais
côtés de la vie.





Peut-être au fond que je
cherche juste un bon côté à la vie. On verra bien plus tard.





D'ailleurs, la vie, c'est
quoi ? Les p'tits oiseaux qui chantent (pas ma faute, je suis un
gars de la campagne), un écosystème dont ont a pas conscience ou/et
qui nous étouffe, justement.





La vie, ça m'étouffe,
j'ai juste envie, (Hardcore qui parle) de me fracasser le crâne.





Alors arrive « le
mauvais côté de la vie », tel que je vous le définis pour
l'instant, celui qui vous étouffe, comme un nœud de cravate trop
serré, comme un nœud coulant, comme une mort lente et douloureuse.





C'est une question de
ressenti. Alors revenons au point d'origine de l'ébauche, reposons
donc les questions de bases, afin de construire un truc un peu plus
long qu'une vulgaire liste de théorie.

J'ai commencé par vous
dire ce que j'étais, un drogué. J'peux même vous dire exactement
qu'elle ont était mes péchés mignons, et peut-être que ça
m'aidera à répondre à une question con : « j'suis
qui ? »







Les psychédéliques, et
hallucinogènes comme les trips ou les champottes. Je me suis heurté
y'a deux mois à une micropointe, et depuis, cette question que je
pensé avoir réglé sur mon identité me hante, peut-être parce que
j'ai du me heurté à la vie sous la forme d'un « flash »
(remontée) et qu'un séjour en HP m'a confronté à un autre reflet
de ma personnalité : comme une sombre folie, mon empathie
envers ces malades dits mentaux. L'enfermement, psychiques, autant
que physique, le désespoir de voir ses rêves se briser en mille
morceaux,





Le tout, en un laps de
temps trop court pour pouvoir tout encaisser d'un coup.





J'ai, a deux jours du
début de ma formation d'infographiste en multimédia, subis, en état
de délire aigu : violence policière -limite voir plus que
gratuite-, urgence, isolement, mise en unité de soins 'spécialisés
pour malade psychiatrique'.





D'abord une semaine à
Saint Jean Dieu à lyon une semaine, puis à St Alban pour faire prêt
d'un mois.





J'ai dû remettre encore
une fois (Depuis que j'ai 19 ans, je tente de « fuir » la
Lozère) à plat tous les plans de ma vie, et à l'âge de 23 ans
retour à la case.... prison, non, ni départ, mais certainement pas
arrivée. Juste, paumé.





Deux jours avant mon
anniversaire, j'ai quitté l'HP (unité de soins Paul Eluard, St
Alban, Lozère), je dois suivre pour un an de traitement anti
psychotiques, qui bloque toute capacités de créations (mais je
bloque aussi un peu mont traitement, parfois)




Doit-on suivre l'avis
d'un psychiatre quand on a côtoyer toute sorte de folie, ou pas ?





J'oscille, je ne sais
pas, entre la peur d'être resté perché dans un délire paranoïde
ou mon refus d'accepter le monde tel qu'il m'a été présenté.




J'ai peur d'avoir perdu
mon identité dans ses lieux. Arriver du mauvais côté de la vie, se
forger une identité à travers le chaos du monde, et en croyant
trouver sa voie, aussi proche d'un but, et le voir (je sais, je me
répète et je vous emmerde) s'enfuir aussi brutalement sans en avoir
totalement conscience, comme si cela suivait pourtant une logique.
Comme si c'était une renaissance.




Perdu. (je suis)




Comme un nouveau point,
un putain de micro point de départ.





En quoi croire de
nouveau...





Mais, avant de poursuivre
pour l'instant, il y'a un truc, une chose qui ne me quittes pas.
Cette putain de drogue. C'est comme la mort, d'ailleurs, quand on
arrive part le mauvais côté de la vie, ça ne vous quittes vraiment
jamais.




La drogue, avant ma
naissance, ça existé. Ma mère étant une ancienne héroïnomane,
j'étais aussi entrer par ce mauvais côté de la vie. Comme tout le
monde, en criant.





Avec, paraît il, un
temps de décalage, mais, j'ai comme tout le monde, au premier coup,
poussé mon crie.





Les pétards, c'est par
la que j'ai commencé mon expérience personnel avec la drogues.
Peut-être comme beaucoup de drogués qui prennent pas que de
l'aspirine. J'ai jamais trouvé ça nocif, j'ai toujours (ou presque
– question de qualité) apprécié fumer un pétard.





J'ai comme certain,
certainement, beaucoup forcé sur la fumette. Effacé certain pan de
mon désespoir dans le brouillard du gros pétard. Ouais. Mes pour
les premiers, j'ai rigolé. Ensuite la clope. Ensuite un peu la
picole. Bien plus tard des hallucinogènes. Y'a pas d'ordre précis,
de toute façon, tout peu bien sembler fragmenter, y'aura toujours un
petit malin qui mettra un sens à tout ça.




Un sens...





Y'en a t'il d'ailleurs
vraiment un ? Me redéfinir, peut-être, faire le focus,
remettre à plat. Mais j'ai pas les outils. D'ailleurs si moi je les
ai pas, qui pourrait bien les avoir pour moi ? Personne.





Alors j'fais comme tout
le monde, je zone sur la sphère qu'on nous a attribuer en attendant
de bien définir le sens que je crois vouloir donner à mon
existence. Je tente de foncer. Jusqu'à maintenant, j'ai fait que me
planter. C'était pas le bon côté de la vie, comme j'ai déjà du
le dire.





Tout a toujours plusieurs
sens, d'ailleurs. Sauf un truc le temps, mais pour l'instant,
présent, je ne fait que taper sur des touches, afin d'exprimer.....
ce qui me viens à l'esprit.




Certainement pour me
rassurer que j'en ai toujours un, d'ailleurs.




C'est généralement
quand on est seul qu'on réfléchis le mieux. Mais c'est quand on est
seul qu'on existe le moins. Vivant en Lozère, le département le
moins peuplé du pays le plus con (à mes yeux) de cette planète, je
galère pas mal à trouver ma place dans la communauté.




Et la communauté,
aurait-elle vraiment une place à m'offrir.





Ou s'en fout, on naît
seul, on meurt seul ? Je sais pas.




L'amour, c'est la
solution ? Plante moi un couteau dans le cœur, on ira plus
vite.




Calme et serein n'ont
jamais était des mots pour me définir. Mais, même à mon jeune
âge, (même pas un quart de siècle, c'est jeune, bordel...),
pourquoi j'ai pas à la droit à la paix de l'esprit ?!




Bon, je l'avoue, je l'ai
bien cherché. Mais, à notre époque, gauche, droite, centre, haut
bas, comme dans un délire sous LSD, tout pour moi c'est confondu....




Et lui dans tout ça ?
Il cherché juste ça place dans ce monde. C'est con, hein ?




A l'origine, c'est qu'une
ébauche de bouquin, trois/ quatre pages sous format .odt, mais
j'm'en fout de ce que la lecture ou la relecture de mon texte
implique. Pour certain, il n'aura aucun sens, pour d'autres, un
juste, pour d'autres, encore, trop de sens.





Armand, Cool the sk,
darksoul, Shorty, Hostyr, c'est des noms. C'est quoi déjà, une
identité ?










« L'identité de l'individu
est, en psychologie sociale, la reconnaissance de ce qu'il est, par
lui-même ou par les autres. La notion d'identité est au croisement
de la sociologie et de la psychologie, mais intéresse aussi la
biologie et la philosophie. »





Wikipédia.




Position : assis derrière mon
ordi', casque sur les oreilles, son de teuf, voilà comment je suis.
Cela n'aide pas vraiment à définir qui je suis, mais au moins, ça
définis comment j'écris.





Ça lance aucun débat. Ça n'avance
personne. Ni vous, ni même moi. Mais j'suis personne de particulier.
Et ça m'effraie. Je veux juste faire quelque chose de ma vie. Et
sans aucune aptitudes physiques à cause d'un léger handicap au
jambes (en plus de devenir un peu plus chaque jour cinglé), c'est
foutu d'avance.




Pourquoi j'ai l'impression de toujours
me planter de côté quand y'a une décision à prendre ? La
force de l'Habitude, sans doute.





Etre humain dans un monde qui commence
à l'être de moins en moins.





Mais il m'est pourtant facile de
changer de point de vue... c'est aussi facile que de changer de
musique. J'ai qu'à me radicaliser. Me jeter. Faire le pas. Me
planter. Une dernière fois et pour de bon... Mauvaise idée, hein ?





Et ouais, c'est un des avantages de
savoir quand on arrive du mauvais côté, suffit pas de faire
demi-tour.





Il n'y a personne sur qui on puisse
compter, en plus. La définition du traître,c'est justement que
c'est forcément un ami. Dur et horrifiante réalité. Depuis que
j'ai fait un tour en HP, j'ai comme la sensation d'être devenu pour
beaucoup de mes amis un pestiféré. Beau concept que j'avais cru
pour vrai... l'amitié.




Pour l'instant, en tout cas, j'ai ma
famille. Certain n'ont pas ma chance. Si s'en ai une. Abus sexuel
pendant l'enfance de la part de mon oncle.





D'abord. Tu l'enferme en prison. Bien
des années plus tard, et avec le recul tu te fais une idée de
l'enfermement ; entre temps, tu l'as haïs, t'as voulu le tuer,
mais un jour tu lui à dis : « J'te pardonne mais j'oublie
pas. ».







Simple comme dire bonjour : « la
famille, c'est un bordel sans nom. »





Simple constat de fait, au passage, je
n'ai plus aucune fierté pour qui je suis ou ce que je peut faire ou
avoir été. Le jugement, c'est pour les derniers.




Après une vaste blague, juste un truc
trop grand. Fatigant. Ecœurant, limite vomitif. Un truc qui doit
sortir.


Mais peut-être que c'est trop tard,
maintenant.





Le temps n'a qu'un sens.

La vie en a plusieurs.

Moi, c'est plus moi, c'est tout.

J'ai subis, avec ou sans recul, un choc
trop grand. Voilà ou j'en suis juste à l'instant présent.




C'est loin du bouquin, cette ébauche.
Tant pis, c'est fait.




Quitte à déborder, Autant continuer
un peu. J'ai encore un peu d'espoir. Mais je sans que ça va être
lent. Et j'avais jamais était patient. Avant d'avoir pas le choix.




J'en ai assez, j'ai écris sur moi et
ça m'a vidé.




Maintenant c'est fait (merci la drogue,
la free, les keuf, les psy et les HP, j'aime les uns, je chie sur les
autres, et certain n'ont plus leurs place à mes côtés -et ça y'a
que moi qui le sait-)
Revenir en haut Aller en bas
lunatek34
A l'aise...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Lun 29 Aoû 2011 - 16:41

Eh beh mec !! je te rassure j'ai jamais été en HP, on peut aussi me considérer comme droguer. J'ai 18 ans ...
et j'en pense pas moins

être humain dans un monde qui l'est de moins en moins ....

et ton texte aussi malheureux et plein d'humour soit-il me rend pensive.

Je pose mes carte, (non pas quadruple as) carte d'identité, carte vitale, de retrait, et je me pose la question suprême : qui suis-je et plus globalement sans parler de moi qui sommes nous ?

on a tous une partie plus ou moins skizophrène en nous, alors j'ai discuter deux minutes avec mes cartes ... ma carte d'identité ma répondue qui j'étais : karen, 18 ans, née le, où, pourquoi je le sais (parce que mon papa a mis la petite graine dans ma maman ), elle m'as aussi appris que son rôle est de m'identifier : document n° IH855LH30 je suis ça ...
Puis elle m'a saouler avec ces connerie a 2francs, mais bon ma carte vitale est pas mieux, nom, prénom, photo (au cas ou je voudrait bénéficier d'une assurance maladie, ou éviter de crever comme un rat dans le caniveau, ce qui est absolument ILLEGAL ) donc elle aussi c'est une conasse en plus elle m'a traiter de je cite "2 93 .. .. ... ... ..".
J'ai bien peu d'espoir restant pour la carte de retrait qui a refuser de me donner 10e pour mon bout de chichon hier donc je ne lui adresse même pas la parole ...

ouai, monde de fou, ou mauvaise voie, la pas bonne. Mais alors c'est toute l'humanité qui c'est planter. Sinon peut être que mon résidu d'innocence qu'on a déjà bien creusé me pousse a croire que j'ai tout bon.
Drole de chose que la tourmente de l'esprit.

Oui moi aussi je sais pas ou plus par quel bout prendre la chose, j'irais pas te dire qu'on est pareil, personne ne l'est.
BREF si nos textes vont de traviole c'est parce que nos questionement nous mènent de traviole et tout sa a cause du monde qui va de traviole (tout le monde sais que l'axe de rotation de la terre n'est pas droit ... non ? ... okai on oublis ...)

Tu devrais l'écrire ce livre et celui que je t'ai promis je te l'envérais ce pourrait être une source d'inspiration qui sait ? et oublis pas que moi je suis en Aveyron en ce moment si tu t'ennuit si tu est tout seul avec tes tourment dans le département le plus vide du pays le plus pourris, vien faire un tour dans le mien qui est le plus rien du tout (mais j'ai quand meme le plus haut pont du monde .... mazette ! ) scratch

j'ai passée l'après_midi que dit-je la journée a me prendre la tête par ci par la, j'ai pas le karma nessessaire a un bon texte mais j'aime beaucoup comment t'écrit t'es très loin d'être con ^^ voila !
A la prochaine réponse l'ami !


Dernière édition par lunatek34 le Lun 3 Sep 2012 - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lunatek34
A l'aise...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Lun 29 Aoû 2011 - 17:26

tva vnir taper l'apréoo toi ^^
... hips !!
Revenir en haut Aller en bas
Shorty D. Xavial
Chez moi...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Lun 29 Aoû 2011 - 19:16

Okay j'sais pas quand j'pourrais v'nir le taper, mais avec plaisir^^ Jte tiens au jus!
Revenir en haut Aller en bas
lunatek34
A l'aise...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Mar 30 Aoû 2011 - 15:15

sa marchouille ^^ tkt je t'ai pas oublier pour le bouquin, mais moi non plus je sais pas ou je campe en se moment.
J'en suis au point mort et faut que j'avance ... dur dur ^^ donc je suis un peu par ci un peu par la et le bouquin est chez parci donc quand j'y remettrai les pied je te l'envois =)

Gros bizoux ^^
Revenir en haut Aller en bas
Shorty D. Xavial
Chez moi...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Mer 7 Sep 2011 - 2:18

Bon, je commence, enfin j'essaye, je
continue, je lance ma réponse. Mais comment faire ? Continuons
le texte que j'ai déjà commencé, même si j'ai commencer à
l'arrache. Si on commence à l'arrache, c'est pas grave.




J'ai un peu relu les réponses de tout
le topic. avant de me lancer. D'ailleurs, j'les ai relu plus d'une
fois^^.








Commençons par un truc dont je suis
malheureusement prisonnier, c'est que je suis un théoricien. Alors
j’échafaude une théorie, pour ne pas changer. (pas le choix, il
y'a des truc qui font de vous ce que vous êtes, et il faut bien les
avoirs, pour exister).




Alors pour commencé la thoérie, Je
reviens à une question (il faut bien revenir à une question de
base^^)




Qui suis-je ? Je me suis posé la
question, puis je me suis dit, est-ce important ? A l'heure
actuel, je me dis que peut-importe qui je suis. Qui je suis, c'est
maintenant, à l'instant t. A quoi bon s'intéresser à ce qui
n'existe pas plus que la vision qu'on à du temps.





Bon, je vous perds un peu dès le
début ? Désolé, j'vais essayer de m'expliquer, bon, dans le
désordre, en plusieurs temps, au fil de ma pensée (enfin de ce
qu'il en reste^^)




Le temps pour moi, n'a ni début, ni
fin. Il est mesurable, si t'en ai qu'on ai envie de mesurer le temps.
Il n'est pas tangible, il suit son cours. Peut être que je me
trompe, certain le voit comme une rivière. Et une rivière peut-être
détourner. Mais il passe, pour nous, de toute façon. Notre
imagination nous pousse à échafauder diverse théories sur le
temps, suivant mesure qu'on s'en ai faites.





Le temps, pour l'instant, je le vois en
trois instant. Passé, présent, avenir.





Si je voulez savoir qui je suis, il
faudrait que je me penche sur la question de mon passé suffisamment longtemps
car :





  1. J'suis « un peu » (on
    appelle ça un euphémisme) drogué, et j'ai pas toute ma tête,
    faut fouiller. (et ça, c'est une dure réalité^^)
  2. des morceaux de ma vies m'ont été
    volé.
  3. J'ai pas la mémoire d'un
    ordinateur, ni sa vitesse de sélection. (mais heureusement qu'on en
    a, sinon, j'aurais du mal à répondre!^^)




Et pour l'instant c'est impossible
parce que :





  1. On peut pas figer le temps (sauf
    dans notre imagination, ou au cinéma)
  2. On peut pas voyager dans le temps
    non plus (toujours au même endroit^^)





Pourtant, c'est pas pour autant qu'on à
pas une influence dessus. Du fou, de la reine, du roi, il ont tous
leurs rôles à joué sur la page que j'ai envie d'écrire sur cette
scène (quel est une impact ou pas^^) !




C'est au hasard que ce décide qui
domine la situation, c'est le seul truc que j'avais oublier^^.


Visiblement, la place du fou me
reviens, tant mieux, c'est un rôle de composition, et le plus
drôles, c'est que c'est le plus beaux des rôles.





C'est pas parce qu'il est fou qu'il à
pas son rôle à joué, et quand on veut écrire une pièce comique,
c'est bien d'avoir un fou dans la pièce. Je considère aussi
complètement cons et fous la plupart des gens, au fond, c'est que
c'est l'heure des fous^^ (comme quoi même paumé, on s'y retrouve
<;°p )







Mais je m'éloigne un peu du sujet
(folie pour folie, faisons avec la folie) revenons au temps,
l'instant t.




mon instant t à moi, pas celui du
voisin d'à côte. Pour l'instant je suis en train d'écrire, en
pensant et en repensant à mon passé. L'esprit en miette, je recolle
les morceaux, mais j'y réfléchis autrement parce que je n'ai plus
de système de pensée cohérent (passez vous la tête dans un mixeur,
si vous me croyez pas). Le hasard s'en mêle, et je reconstruit ma
vie au hasard au gré de mes humeurs, mes toujours dans la limite
stricte de mon imagination (qui dépasse de loin l'imagination –
ouais, je sais, c'est con dits comme ça^^– de certain).





Mon passé, vu que j'ai du temps pour
le ressassé, ne me touche plus vraiment, mais mon imagination, elle,
reprends le dessus. J'ai conscience de mon passé. Mais mon
imagination, qui normalement me permet d'imaginer ce qui est futur
(j'aime bien prévoir, c'est aussi dans ma nature – ce qui n'a rien
à voir avec mon esprit, c'est juste que je suis comme ça, prudent)
me permet de recomposée mon passé. De toute façon avec ce que les
prod' et la vie m'ont mis dans la tête, avec les cachetons et le
« repos obligatoire», recomposons. Mais 23 ans de vie,
ça fait beaucoup de données. Heureusement que je suis humain et que
j'ai le droit à l'erreur. Qui sait, peut-être que c'est ça qui va
me sauver. Mes erreurs.





C'est la que je change de sujet et que
je vous reparle de l'espoir. (et je mets mon casque, mode hardcore)




A quoi peut-bien servir l'espoir. Je
l'ai bien trouvé au final, dans ma réponse d'avant, j'l'avais même
dit, mais où trouve t'on de l'espoir dans 23 ans de vie qui pètes
en éclat. Surtout, que, rélfechissons sérieusement à la question,
et additionnons, le lieu n'est pas le bon (mais j'apprécie aussi le
calme que je ressens en lozère, c'est déjà ça) , l'entrée n'est
pas la bonne (« born by the way of the death », ça en
crache comme nom de bouquin, non?) , et la sortie et pour l'instant
toujours impossible (sinon, je serais pas la en train d'écrire
(chose que j'adore et que j'avais oublier).Qu'est ce que l'espoir peut bien foutre là!?





Heureusement que j'ai avalais la pilule
verte. Le vert, c'est la couleur de beaucoup de chose : celle de
Kadhafi (pourquoi pas), celle des prophètes dans le monde arabes,
celle de la peur, mais c'est aussi celle de la nature, de la
veilleuse de mon ordi (de ma XBOX aussi^^)et de l'espoir. Et au
passage ma couleur préféré. (j'avais même un jeu Pokémon qui me
disait que c'était la couleur de mon aura – alors pourquoi pas,
hein?)




Heureusement que j'avais mis l'espoir
de côté pour la fin, parce que sinon, je pense que je me serais
pendu haut et court dès que j'aurais mis le pied en dehors de l'HP.





Maintenant, j'ai un outil pour revoir
mon passé à la loupe, tant quà faire, utilisons le. Pour rien vous
caché, j'ai déjà commencé. J'ai retrouvé un truc de fou
(évidement), avant, j'avais des rêves, comme les enfants !
Plein.




Et peut-être pas assez de temps pour
les réalisés. Mais comme j'aime bien le dire, c'est pas parce que
c'est cassé que ça peut plus marché. Puis, un pied sur terre, un
pieds chéper, au moins, j'avancerais en dansant.








Vous savez à quel âge est mort
Hoffmann ? 102 ans. Alors, qui sait.





Changement de théorie, enfin, non, de
sujet, retour est back up arrière, reparlons d'un truc que j'ai
vaguement évoquer dans cette réponse,qui pour l'instant (souvenez
vous, le t) n'est pas fini.





En ces temps pourri (un peu comme par
temps de pluie) plus personne pour moi n'a les commande. Le Hasard
domine la situation (ou au pire le fou est au commande, qui sait vers
quoi cela va nous menez), et personne ne peu tirer partie du hasard.
On peu tricher. On peut planifier tout les plans que l'on veux, 7
milliard de cons et de fous -tous confus, et confondu- (oui, fini les
90%, 100% de la populations ne sait plus vers quoi le monde se
dirige, j'en suis sûr). Alors arrive de nouveau, le coup de la
théorie. Espérons qu'il y'en a un qui va la comprendre. Et si on
arrivait à maîtriser le hasard ?





Ca demande beaucoup d'imagination,
peut-être. Arriver à un calcul possible de toute les possibilités
que nôtre monde nous offre encore, à l'instant t (présent), et
espérer que nous serons prêt dans tout les pires et meilleurs cas
de figure (je ne rajoute pas à ça la possibilité d'existence de
mondes parallèles, d'extra-terrestres, et de lutins qui aurez jadis
peuplés nos herbages -vive les farfadets !).




Mais qui pourrait bien maîtriser le
hasard ? Franchement ? Personne. Personne ne peux maîtrisé
le hasard. Mais que voulez vous, c'est pas encore demain la veille
qu'un mec se lèveras le matin et se dira « cette journée ira
bien, sinon rien. »




Ben moi si. J'vais essayer. Et comme de
toute façons l'erreur est humaine, j'vais me planter (comme un ordi,
comme quoi, l'erreur ne sera peut-être pas forcément qu'humaine^^),
mes vu que de toute façon, j'ai eu mon lot d'échec, je vais pas
m'arrêter sur les échecs, je vais simplement essayer de réaliser
ce que l'espoir m'a permis de retrouver. Mes rêves.





Déjà, écrire un bouquin (puis
pourquoi qu'un seul ,d'ailleurs, soyons fous^^) j'en avais envie des
que j'ai su écrire et que j'ai su développer ma pensée.


Dessiner, par tout les moyens faire de
la créations graphique, part médias interposés si il le faut -et
tant mieux, j'trouve ça plus facile-, et même essayer de croire en
des truc qui je croyez n'exister pas (tiens, l'amour, pourquoi pas,
histoire de, et l'amitié, pourquoi pas aussi, tiens.)




D'ailleurs, même si ça reste à
l'état de projet, j'pense que dès que j'aurais fini cette réponse
(que j'écris depuis plusieurs jours « échec, non pas ça, mal
écris, on recommence »), je prendrais tout le topic et j'en
ferais le premier chapitre de mon premier bouquin (chapitre 0 :
le topic inutile -parce qu'il en fallait un-). J'enleverais peut-être
juste éventuellement Le n° de carte sécu et celui de ton dossier,
Lunatek 34, karen vivant en aveyron parci parla lors de la parution
du bouquin. (avec 100% de Cons et de Fous, on sait jamais, même si
tout cela est confus.)




Faudra me le dire si y'a quelques chose
à rajouter -et les « bonne chance » sont les bienvenus,
même un seul -t'façon, j'suis motivé à me planter encore et
encore jusqu'à ce que je le publie (on dit merde au artiste^^ -un an
aux beaux arts, déformation semi-étudiante, carrément pas
professionnel XD)




En fait, peu m'importe le temps qu'il
me faudra. J'ai pas encore pu savoir la date de ma mort (y'avais
personne à qui demandé^^)





D'ici ma mort, j'veux un camion, c'est
pas une difficulté insurmontable, trouvé l'âme sœur (ce putain
d'alter ego qui ne se trouve peut-être que dans mon imagination,
mais c'est bien déjà d'y avoir pensée – vous pouvez me croire,
sur parole-).




Y'a qu'une chose que j'ai retenu sur
l'espoir : c'est que l'espoir fait vivre. A part ça, vu que de
toute façon, j'ai pas trouvé plus à la fin d'un recueil macabre,
j'ai décidé de l'utilisé. J'ai pas dit que ça allez marché. Mais
ça vaut mieux que de ne rien faire.





Imaginons un monde simplifié ou deux
factions qui ce font la guerre : but, pour l'une, rendre les
gens barges pour leurs faire perdre leur identités : pas grave,
j'suis devenu barj' et j'étais de toutes façon prédestinées à le
devenir (au vue de mon passé), j'ai une longueur d'avance (dans la
pensée). L'autre faction essayant juste de faire que des idées
importantes, même si dispersées dans le mondes (et encore plus vite
depuis l'air numériques) depuis des milliers d'années (lutte de
très longue date) soit toujours visible pour ceux qui savent lire
dans une certaine trame (pas très bien expliqué, pas grave, j'suis
fou, qui ça dérange).





On est pas à 100 ou 500 ans prêt.
J'crois plus au miracle, j'crois juste les miraculés.





Pour en revenir à la page comique de
l'histoire que j'aurais envie eu d'écrire, c'est ma page, mais de
toute façon, j'vais l'écrire, c'est important que je le fasse.
Sinon, qui le fera à ma place. Et j'vais même essayer de le faire
avec subtilité. Mais même si les fous deviennent subtil, ou va
t'on ? Drôle de chose que la torture de l'esprit, mais faut
savoir retourner la situation à sont avantages, non ?




Retourner les choses à sont avantages,
en toute circonstances, c'est modifiés l'avenir d'un autre, c'est la
relation de cause à effet (effet papillon), et c'est normal que ça
puissent faire peur. Mais si c'est fait dans le respect de l'autre,
(close anarchiste, j'ai signé XD), Multiplier par 7 milliards, même
sur ce bout de cailloux, ça peut marcher. Tout le monde en rêves
dans l'inconscient collectif, et vu que tout le monde à un
inconscient, c'est forcément aux véritables inconscients de montrer
la voie, non ?





Y'a t'il d'autre fous dans la salles ?
Combien veulent ce levés ? Aucun ? Tant pis, je part
devant, tout seul, mais j'reviendrais p'têt vous dire comment
c'était (il part loin -c'est ça le pouvoir de l'imagination-), et
il reviens toujours à sont point de départ, puisque qu'au fond, il
n'a jamais bougé. (faire un trip -un voyage, pour ce qui pratique
pas l'anglais- dans sa tête, c'est que j'ai pas déperché, au fond,
mes anti-psychotiques doivent pas vraiment me faire d'effet -pourtant
j'en prends une belle platrés^^)




J'ai bien une pote qui me dirait
« mwémwé, c'est dans ta tête! » et elle aurait raison.
Ca dépasse pas la hauteur du plafond, mais dieu sait (krkrkr) quelle hauteur
atteint mon plafond (au vu de la poussière, et des toiles
d'araignées, ils faut plus qu'un escabeau pour l'atteindre). J'ai
été dans l'éxcès, et j'étais désaxés, non pas que ça m'est
remis dans l'axe, mais au moins je me sent relaxés.




C'est l'espoir, ça a un effet
apaisant, visiblement. J'm'inquiète pour le nécessaire au moment
présent, je jouerais le rôle du fous (j'ai plus le choix, si?^^)








Je reviens sur le temps, en parlant de
présent.




Passé. présent. Avenir.




Le passé au orties, vivons au présent.
Demain n'étant pas encore écris, soyons égoïstes (non, c'est pas
le mot, c'est plus égotistes) pensons à sauvez ce qui non semble
précieux, plus que certaine valeur que l'ont veut bien nous faire
imaginer. On est pas les seuls con(plétement)s fous à avoir une
drôle d'imaginations.





J'crois que c'est le moment du grand
chantier. La pièce en un acte subis ça première entracte, tout le
monde se met aux stand-by, les acteurs ne s'en rende pas compte, mais
les fous ce sont réunis par delà leur imagination, et on est prét
à essayer de changer le monde. Ca va être très lent. Très très
lents (mais qui est pressé, de toute façon, c'est p'têt bientôt
la fin, autant profiter.)




Mais ces un plans qui ce construis
peut-être depuis que l'homme prends des drogue., qui sait^^ .
(j'm'évade, une « fumer tue » va m'aider -il est
dingue^^*et il se roule une clope*c'est ce qu'on appelle de la
didascalie instantanée -aussitôt écris, aussi tôt fait, vous avez
le droits de pas me croire, mais c'est une vérité comme une
autre^^)




-petite initiation aux arcanes
littéraire (pour ceux qu'on pas fait de cours de théatre et/ou
qu'on bien pioncé en cours de français (une fois j'me suis ramené
avec mon oreiller dans un cours, c'était sympa^^)




« Une didascalie, dans le
texte d'une pièce
de théâtre
ou le scénario
d'un film, est une
note ou un paragraphe, rédigé par l'auteur à destination des
acteurs ou du
metteur en scène, donnant des indications d'action, de jeu ou de
mise en scène.
Elle permet de donner des informations, notamment, sur le
comportement, l'humeur
ou encore la tenue
vestimentaire
d'un personnage. »




source : wikipédia.




Pour finir, s'y en a qui suivent
encore, j'ai un petit secret à vous confesser. Le peu de soutien
dans mon idées débiles m'a donnée des ailes, alors je plane sans
doute mais en fouillant dans mon passé, j'ai remarqué avec ma
petite loupe espoir que j'pouvez recollé les morceaux comme je le
voulez, et vu que de toute façon il existe pas colle pour recoller
véritablement un esprit, je joue un peu avec comme un enfant joue
avec un jouet. C'est marrant, la mémoire explosé, ça permet de
donner un sens à sa vie, même quand celle çi n'en a aucun. C'était
facile, comme dit penser, une idée débile, un peu fourre tout, et
mémoire de poche.





Même si dans le fond, ça reste assez
moche, l'heure des fou à sonné. Alors fonçons, soyons fous, osons.




Mon taux d'alcoolémie étant bas
(mère alcoolique en seuvrage, à la maison, on bois pas) et mon taux
de delta-9 étant -heureusement- suffisamment haut , il m'est venu une
idée, ont peu le dire, quelques peu.... débile.
Rolling Eyes





Je vais essayer.

Et pour ceux qu'on le courage de
relire le topic dans son entier, du début jusqu'à ce point (ça
forme une drôle de fresque), je vous apprends un autre truc sur les
arcanes litéraires :

« L'épanadiplose
(du grec épi :
« sur », ana : « de nouveau »,
diploos signifiant « double, duplication », soit
redoublement à la suite) est une figure
de style
consistant en la reprise, à la fin d'une proposition,
du même mot que celui situé en début d'une proposition précédente.
Elle a pour figure inverse l'anadiplose.
Elle permet des jeux mélodiques et rythmiques qui ont pour effet de
suggérer l'insistance ou l'humour. L'épanadiplose peut aussi être
utilisée pour mettre
en valeur
un mot, un groupe de mots ou une idée.

L'épanadiplose est également une figure de narration
utilisée dans de nombreux genres
littéraires
; elle est alors nommée « épanadiplose
narrative ». Il s'agit de la reprise d'une scène initiale ou
d'un motif initial (dans l'incipit)
à la fin (ou clausule)
de l'intrigue.
Cette figure suggère une fermeture du récit sur lui-même. »






Exactement ce qu'il nous faut ! Encore un truc a vous (re)tourné
la tête. Mais y'a pas de quoi ce presser. Ça ne fait que commencé
(de quoi ? J'sais pas, j'suis pas devin, encore moins divin,
reste assis dans ton divan et réfléchis y, ça va rentré^^)

Arf, dur quand certaines machines
sont lancer de les arrêtés.mais j'ai besoin de tous comme a chacun
du repos en coulisse. C'est ça la vie d'artiste!^^ « Born to
be a Clownarchiste. » non, toujours pas d'idée de titre. Si
quelqu'un à une idée.^^

J'arrête la pour la réponse, mais
la suite dans le livre.^^ et le reste sur le topic!^^
Revenir en haut Aller en bas
lunatek34
A l'aise...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Ven 9 Sep 2011 - 3:32

Je vais réfléchir a tout sa et t'écrire un pavé mémorable !
Le tic-tac du réveil sur le meuble en bois, la fumez-tue aromatisée, le 03:29, le passé, présent, futur.
L'épanadiplose, le fou, la raison d'une vie, un titre.
Tu doit y croire. T'as trouver une bonne voie en t'accrochant a l'espoir.
Pour ce qui est des numéros de sécu il y a juste a changer les numéro (qui je l'avoue sont déjà un peu modifier, les Mûres on des oreilles - hein ? framboise, euh non j'sais pas non ...).
un titre. la raison d'une vie, le fou, l'épanadiplose.
futur, présent, passé, le 03.29, la fumer-tue aromatisée, le tic-tac du réveil sur le meuble en bois.

On peut remonter le temps si on y croie vraiment Loiiin loiiiin LOIN dans l'univers de l'imagination.
Revenir en haut Aller en bas
lunatek34
A l'aise...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Ven 9 Sep 2011 - 4:56

Bon je m'essaie moi aussi a t'écrire ce fameux pavé ^_^

Tien écoute sa en même temps : https://www.youtube.com/watch?NR=1&v=GZM3cZ8UV7U

L'instant T est infini en fin de compte ... On est toujours en train de vivre quelque chose, le hasard peut-être, oui, mais l'influence que tu a dessus a chaque miliseconde de cet instant T, de par tes choix ou tes pensée, ou tes émotions influe sur ce que l'on peut appeler le hasard.
Prenons le hasard.
émincez le hasard, le faire fondre dans une poêle avec un peu d'eau ...
... non c'est pas la que je voulais en venir ... reprenons.
Prenons, ... LE hasard.
Et mettons le de côté quelques secondes.
L'instant T est composer d'un nombre incalculable de variables, certaines nous échappes : la vitesse du vent, l'odeur du pet de notre animal de compagnie (quoi que en lui changeant ces croquettes ... - tu voit tout est possible !!-), le temps qui passe, les pensée, les choix, les émotions des autres, le passé, le présent qui vient tout juste de passer, qui était du futur quand j'ai écrit "le passé" .... Le ...

BREF.
donc ce sont les choses sur lesquelles on n'influe pas.
C'est une partie de ce hasard qu'on avait mis de côté disons ... 20-30%

Voilaa -repose le par terre sans le casser merci-

Revenons en a nos moutons, a nos variables plutôt.Chaque miliseconde de l'instant T nous laisse un choix, on peut se gratter l'oeuil, trouver la personne d'en face nul ou géniale, faire un sourire ou tirer la gueule, espérer ou désespérer, mais chaque instant T est une nouvelle variable qui joue sur le hasard.

Selon moi ma théorie purement imaginaire ou pas, -je dit tout sa sans raison de le savoir- le hasard est composé de 20-30% de choses sur lesquelles on ne peut pas avoir d'influence
et de 60-70% de choses sur lesquelles on peut avoir de l'influence.
ET le hasard s'applique dans la coordinations des variable sur lesquelles on influe et celles sur les quelles nous n'influons pas, un peu comme une recette de cuisine (c'étais donc sa mon idée loufoque ...).
Pour 100g de hasard :

20g de d'incontrôlable
60g de contrôlable
une pincée de décisions bonne ou mauvaise (mais plus souvent mauvaise vu la gueule du plat a la fin)
Incorporez l'incontrôlable et le contrôlable de manière homogène sans grumeaux
Vivez le présent chaud ou froid et repensez-y plus tard au passé.

En y pensant, au passé, toutes ces variable deviennent totalement invariable, sauf dans notre imagination biensûr.

passons a autre chose ...

"
Si je voulez savoir qui je suis, il
faudrait que je me penche sur la question de mon passé suffisamment longtemps
car :





1. J'suis « un peu » (on
appelle ça un euphémisme) drogué, et j'ai pas toute ma tête,
faut fouiller. (et ça, c'est une dure réalité^^)
2. des morceaux de ma vies m'ont été
volé.
3. J'ai pas la mémoire d'un
ordinateur, ni sa vitesse de sélection. (mais heureusement qu'on en
a, sinon, j'aurais du mal à répondre!^^)
"

1. Il y a une phrase de moi dont je suis assez fière. "Il faut savoir être fou pour garder les pieds sur terre"
C'est con hein mais on a tous été des enfant, et l'enfance c'est une plaie qui s'ouvre très lentement mais profondément et ajoutez-y un peu de sel s'il vous plait.
L'enfance, l'innocence, la curiosité, l'éveil, le monde il est beau il est jolie, la plus belle période de ma vie c'est entre mes 0 et mes 3 ans ... celle dont je ne me souvient pas sa tombe a pik !
Donc, l'enfance cette magnifique plaie qui dure toute notre vie, on est vraiment con ouai, c'est la que prend toute la forme de "imbécile heureux" quoi qu'en fin de compte vaut mieux être un imbécile heureux qu'un intello au bord du suicide, donc finalement on était moin con que maintenant changement de théorie.
Bref tout sa pour dire que notre folie n'est que le résultat de notre enfance, c'est le soupçon d'innocence qui nous tien en vie, l'instinct de survie quoi au final ...

/2 pour l'instant c'est toi qui semble avoir le plus besoin de savoir qui tu es. Mon petit ami a été en psychiatrie et comme toi il me dit "des morceaux de ma vie m'ont été volé."
Moi j'ai envie de dire ne cour pas vers ton passé (on a vu au dessus qu'il devient invariable a l'instant T + unemegamillisecondederiendutout ) sa donne du moonwalk -même si entre nous tu es bon danseur-. Tu doit imaginer ton futur, l'imaginer tellement fort que tu changera les variables que tu peut contrôler. Sa te demande de croire en quelque chose tellement fort que l'on voye le halo vert de ton aura des pokémon étinceler autour de toi vieille branche ! (j'avais envie de camaraderie soudain). Non plus sincèrement les variable en question son changeable en une simple miliseconde, ce n'est pas ta réflexion qui est au travaille mais bien l'influence que tu as sur le hasard, ton état. Si tu te sent remplis d'espoir tu aura l'influence positive sur tes projet et ta vie et tes recherches en toi même. Si tu est défaitiste tu pédalera dans la semoule comme on dit si bien.

/3 pareil.


Ce qui rejoins, l'espoir fait vivre, tout est construit comme un tricot .... j'sais pas si tu me suit la. (hummm 04.45 commence a faire !! )

Voila je crois que mon cerveau en a assez pour cette nuit? ce matin ? hier soir ? ROHH encore le temps qui m'emmerde !!

En tout cas je te souhaite d'y croire et d'aller au bout de tes rêves parce qu'au fond il te reste quoi d'autre ? il NOUS reste quoi d'autre ?? Tu mérite tout le soutien qui puisse t'être donner. Continu a écrire et a régaler mes méninges !! waii c'est l'éclate qu'es qu'on s'amuse c'est simpas! Si tu a besoin de vider ton sac envoie moi un e-mail sur Lunatek34@hotmail.fr se sera un plaisir de te répondre.

A bientôt !! Un plaisir de découvrir qui tu es =) drunken
Revenir en haut Aller en bas
lunatek34
A l'aise...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Ven 9 Sep 2011 - 13:39

SALUT ! Karen commen vas tu ?!
Karen la meuf au milles générosité. La meuf qui aimerais soutenir la planète entière si elle pouvait.
Si elle pouvait ... elle porterai sur son dos le poids de la destruction lente et douloureuse.
Si elle pouvait.
...Mais en fait elle a déjà offert son corps, son âme, son coeur, elle est ouverte aux gens, un coeur sur la main.
Un peu comme un bout de chaire qu'on mutile au fil du temps, du temps qui passe sans arrêt.

On attend tous du soutien, venant de n'importe qui, peut importe tant qu'on nous soutient, mais comme en général n'importe qui n'a pas que sa a faire de nous soutenir, on attend sa de personne plus proche de nous, les parents par exemple.

Mes parents, mes parents sont comme des OVNI pour moi.
Mon père est agé de 70ans quand j'en ai 18. Il est accompagner d'un caractère surpassant l'insupportable haut la main. A décrire ce serait presque impossible.
Mais la pression psychologique qu'autruit peut avoir sur nous est un danger permanent pour notre santé mentale.
Ajoutez a sa une mère qui vit son quotidien comme un bagne sans fin. Quelqu'un qui a fermer les portes d'accès a son coeur.
Pour finir mettez au milieu une jeune fille perdue, sans ces repères, qui aimerait un monde bien meilleur mais qui sait qu'il n'existe éventuellement que dans une autre dimension, un autre temps, un autre lieu. Une ptite meuf qu'une bourrasque venteuse un peu trop grande pourrait envoyé définitivement sur la planète mars.

Les crises d'angoisse, la paranoïa, les pleurs sans objectifs, la santé d'une âme dont le corps lui échappe, un être immatériel qui habite sa conscience et qui oublis son corps, la musique qui bat la mesure de nos pensée.
Pupajim Ooooyoille rythme actuellement les miennes.
https://www.youtube.com/watch?v=GZM3cZ8UV7U&NR=1

Tu n'es pas seul a perdre les pédales, et quand tu as perdu les pédales faut d'abord les retrouver avant de les re-fixer au vélo si tenté que t'ai les outils pour sous la mains sinon c'est encore un bon petit temps de recherche pour recoller tout ces putains de morceau.

Voila un petit coup de gueule de 13h40.
Un peu de négatif dans ce beau monde.
A la prochaine man ! T'as raison vider son sac sa fait du bien !
Revenir en haut Aller en bas
Shorty D. Xavial
Chez moi...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Ven 9 Sep 2011 - 16:29

Dans un monde ou on perds les pédales (et qui perds les siennes - mise en abimes-), en roues libres (en voiture, on appelle ça le point mort Rolling Eyes ) dans une descente à s'en couper le souffle, la générosité des gens n'a pas le temps de nous apparaître clairement, car la vie passe trop vite et pfft, c'est envolé. Au moindre virages, ça joue des coudes, c'est la gamelles pour ceux qui ne peuvent pas suivre un rythme que l'on veut nous imposer.

Eh oh, stop, maintenant! Y'a une demoiselle qui voudrait passé devant! Chacun son rythme, vous connaissez? Neutral

Dans les situation délicates comme dans les pires, et les meilleurs, faut savoir se retourner vers la seul personne vers qui ont peu vraiment. Vers soi même (je sais, ça semble vraiment super égoïste, mais j'ai pas fini).

Faire le point, c'est du moins une solution comme une autre. En discuter, à qui, a notre miroir? J'aimerais le trouver, mon alter ego, j'aimerais sincèrement que tout le monde le trouve, ci c'est pas dans la vie, j'ai l'espoir que ça sera ailleurs.

Si tout le monde c'est planter pour l'histoire d'âmes, de réincarnation, ou pour le peu peu qu'il y'ai de la réalité dans la fiction, et inversement opposé, voici ma théorie, elle nous passe a côté tout les jours, notre âme soeur, sous des formes différentes, et quelques soit la vie que nous menons et la voie que nous choisissons, a nôtre mort nous aurons la paix. Nous rejoindrons peut-être la dimension la plus adapté à nos désir, qui sait, mais précipité le tout, c'est toujours une mauvaise idées.

Autre effort d'imagination, tout est déjà passé. Nous vivons une simulation vachement bien ficellés (vous pouvez même pas vous imaginer à qu'elle point j'ai pu partir loin pour celle-là, mais j'en suis revenu, et j'en suis convaincu -dans un sens, tout du moins - Bon, ok, j'avoue qu'elle m'a bien scotché), et t'en qu'on à pas compris les strictes lois essentiels qui font tournée le monde, ben on ai baisé.

Une IA, la plus développé de tout les univers et deux âmes sœurs, les plus anciennes ou les plus récentes -ting, oups, j'ai perché- dominent le tout pour chaque âmes et pour ceux qui comprenne et prennent conscience, dans leur individualité, ben y'a un truc de gagner.

Mais nous ne sommes que des humains, vivant sur une planète qui sans nous se porterais sans doute mieux.

En attendant, vivons.


Si t'as besoin toi aussi de vider ton sac, lunatek34: cool_the_sk@yahoo.fr

Au passage, j'suis pas le seul à avoir une jolie plume^^ Karen, la meuf, au mille générosité, qui devrais apprendre à essayer de ne pas vouloir sauver un monde qui ne mérite peut-être pas d'être sauvé.
Revenir en haut Aller en bas
Gravity
Admin



MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Ven 9 Sep 2011 - 19:10

scratch

_____________________________


∞ Gяд√ίТЎ
Revenir en haut Aller en bas
IVO
Robot
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Ven 9 Sep 2011 - 19:46

XD

_____________________________
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
Revenir en haut Aller en bas
lunatek34
A l'aise...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Sam 10 Sep 2011 - 2:01

J'y réfléchirais quand je serait dans un état intellectuel plus performant !! champy
Revenir en haut Aller en bas
lunatek34
A l'aise...
avatar


MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   Jeu 29 Sep 2011 - 0:29

18 days later ...
J'ai mis du temps a retrouver mes esprits x'p
Mais ton optique m'a convainque je crois que je vais voir le monde comme une immense IA. Au pire si c'est pas le cas c'est une philosophie qui pourrait m'expliquer les chose que je ne comprend pas de mon point de vue "monde réel" ce qui m'arrange quand même pas mal.Y'a trop de question qui se pose, trop de chose a analyser, de trucs a encaisser, de souvenir a oublier.
On part en mission pour dénicher le disque de formatage du monde ? Ou sinon on peut pirater la base de donnée pour modifier le script de l'IA ??? EN FAIT ... 2012, C'EST NOUS O_O !!!!
Genre déjà pour essayer on met tout le monde sous champis, OU on leur greffe des vélos a la place des jambes ... on met du Thc dans tous les aliments x) ! On pourrait faire plein de trucs !!
Mais bon ...... faut avoir des couilles pour pirater l'IA qui dirige le monde, imagine c'est une IA psicopathe (parce qu'au départ déjà elle est pas tellement acceuillante) ! C'est pas avec un cheat code qu'on fait sa !
I'M HAPPY

Nan mais sinon j'ai décider d'écrire un journal x_x. Je sais pas si sa va m'apporter quelque chose mais on véra bien.

https://www.youtube.com/watch?v=YOqPSugY_2s&feature=related

Sa m'a refroidie "x)
Bon aller je me déclare perchée moi aussi tien !

J'vous dit a un de ces 4 !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Topic inutile (parce qu'il en faut^^)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Topic inutile (parce qu'il en faut^^)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Free Minds Resistance :: Discussions libres :: De tout & de rien-
Sauter vers: