AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 un peu de lecture ...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
IVO
Robot
avatar


MessageSujet: Re: un peu de lecture ...   Dim 14 Mar 2010 - 9:56

dans ce cas ... ^^

L'Incal
(ou Les Aventures de John Difool) est une série de bande dessinée scénarisée par Alexandro Jodorowsky et dessinée par Moebius.


Citation :
Dans un futur éloigné et dystopique, le détective privé John Difool reçoit l'incal lumière, une pyramide blanche aux pouvoirs extraordinaires, des mains d'un Berg (extra-terrestre
venu d'une autre galaxie) mourant. L'Incal est recherché par de
nombreuses factions qui veulent l'utiliser pour leur intérêt propre :

  • les Techno-Technos (une secte de scientifiques) ;
  • le Préz et ses bossus (le Prez est le chef d'État-dictateur de la planète de JDF) ;
  • l'Impéroratriz : chef androgyne (siamois homme-femme relié par le dos) de la galaxie ;
  • les Bergs (voir plus haut) ;
  • etc.

En s'échappant, Difool se retrouve entraîné malgré lui dans une
aventure qui le dépasse totalement et qui le transformera en sauveur de
deux galaxies.
Séries dérivées

http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Incal


_____________________________
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
Revenir en haut Aller en bas
Uzi
Chez moi...
avatar


MessageSujet: Re: un peu de lecture ...   Dim 14 Mar 2010 - 15:35

sinon en Bd intéressantes vous avez





Revenir en haut Aller en bas
Uzi
Chez moi...
avatar


MessageSujet: Re: un peu de lecture ...   Dim 14 Mar 2010 - 15:36

non pas bien de polluer un topic interessant edit sur demande ^^
Revenir en haut Aller en bas
IVO
Robot
avatar


MessageSujet: Re: un peu de lecture ...   Dim 14 Mar 2010 - 15:42

c toi qui vois, ça me dérange pas ^^

tant qu'à y etre t'as oublié



Amazon.fr : Osez... la sodomie: Livres: Coralie Trinh Thi
Amazon.fr : Osez... la sodomie: Livres: Coralie Trinh Thi by Coralie Trinh Thi ... drap du tabou qui pèse sur la sodomie et explique à merveille comment passer à ...

on aurait p'tet du faire un autre topic en fait ...
j'agis si ça dégénere trop ...

^^

_____________________________
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
Revenir en haut Aller en bas
niouze
Chez moi...
avatar


MessageSujet: Re: un peu de lecture ...   Dim 14 Mar 2010 - 16:53

éhéh(oh coralie trin thi c'est pas n'importe qui !!!!éh pas que pour les film de boule


Dernière édition par niouze le Dim 14 Mar 2010 - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
IVO
Robot
avatar


MessageSujet: Re: un peu de lecture ...   Dim 14 Mar 2010 - 17:00

niouze !!! quelle culture !!! ^^

_____________________________
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
Revenir en haut Aller en bas
niouze
Chez moi...
avatar


MessageSujet: Re: un peu de lecture ...   Dim 14 Mar 2010 - 17:19

c'est surtout la co réalisatrice avec despente de baise moi !!!


tient puisqu'on est a lire lisez king kong théorie de despente
un vrai manifeste feministes (loin des chienne de garde )
Revenir en haut Aller en bas
IVO
Robot
avatar


MessageSujet: Re: un peu de lecture ...   Dim 14 Mar 2010 - 17:22

c'est bien ce que je dis, quelle culture.

_____________________________
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
Revenir en haut Aller en bas
Gofunk
Admin
avatar


MessageSujet: Re: un peu de lecture ...   Dim 14 Mar 2010 - 17:31

Oula oui virgine despente c'est du lourd!!! Merci pour les infos c'est noté ^^

_____________________________
Revenir en haut Aller en bas
nightwitch
A l'aise...
avatar


MessageSujet: Re: un peu de lecture ...   Dim 14 Mar 2010 - 18:30



p'tit luc

pacush blues

c'est l'histoire de rats dans le pacush (le dépottoir) entre autre. entre quète mystique, philosophique et rire
13 volumes
y'a aussi deux autres série de p'tit luc
ratz 13 tomes, la guerre des rats et des grenouilles
l'autre c'est faces de rat,3 tomes
que des rats quoi, partout
-----------------------------------------------------------------------


régis loisel

peter pan

relecture plus adulte, plus trash, plus réaliste de peter pan. un régal des yeux et de la conscience,
quand on enlève le vernis disney on comprends mieux l'expression "enfants perdus" tout y passe,
rien n'est épargné
l'histoire originale est de J.M barrie, et est plus tendre.

à noter, si vous aimez, la quète de l'oiseau du temps
autre récit de loisel, pour s'évader.
-----------------------------------------------------------------------

david mack

kabuki

c'est un choc, déja visuellement y'a beaucoup de travail sur les planches, puis l'auteur échappe
aux conventions pour mieux nous évader, jeu de cases à gogo, changement de style, de trait.
et tout ça suit l'état d'esprit de l'héroïne kabuki, dans un univers aux contours mal définis, c'est le futur.
elle et ses "soeur" sont des assassins et tiennent une émission de télé réalité avec comme slogan
"petite soeur vous observe" memento pour les nombreux contrebandier, voleur ou pirates.
l'histoire parle aussi de sa mère de son enfance, de son enfermement et de sa trahison.
un défaut,si on veut, on le trouve en recueil (3 tomes, 200 pages) et ça fait 20€ le livre
mais le format rend hommage au style, c'est mieux que le format comics, à mon goût
----------------------------------------------------------------------

katsuhiro otomo

akira

faut il le présenter ?
c'est l'histoire de neo tokyo (tokyo a explosé mystérieusement) ville futuriste mal famée où
la culture a laissé place au banditisme et aux drogues de synthèse
c'est une période trouble, des manifestations et émeutes se multiplient
au milieu de tout ça un groupe de jeunes voyous en course poursuite
tombent sur un enfants aux cheveux blancs perdu, vieux prématurément,
ce même enfant rattrapé par l'armée et ramené au bercail, avec l'un des membres du groupe, blessé, qui s'apelle tetsuo.
6 volumes à 20€
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


yukito kishiro

gunnm

c'est les aventures, dans la tradition des quêtes initiatiques, de gally, un cyborg trouvée dans un dépottoir
et remise en état par le brave professeur ido
privée de mémoire elle tente d'avancer dans la vie pour tout reconstruire
deux type de format, 9 tomes au format manga. 6 tomes au format BD française,
je préfère le format manga parce que les autres ont des bonus mais toujours les mêmes
(se sont pas foulés sur la différence de prix non plus)
à noter l'existence d'une suite gunnm last order, ça ne concerne que moi, mais à mes yeux,
c'est beaucoup moins bien, là où gunnm montrait la dualité la décharge/la cité suspendue et s'y collait,
gally grandissait et j'ai grandi avec elle.
là c'est un space opera dans la pure tradition des mangas pour garçons, bastons et ...
bastons (dragonball/naruto/bleach style) tant pis pour cette fois
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------





leo

cycle antares betelgeuse aldebaran

ça c'est ce qu'on apelle de la hard SF, pas d'effet spéciaux incroyable, ni de technologies de fou
juste de la colonisation d'autres planètes, avec toute les galères liées, avec un dénominateur commun,
l'exotisme parfois dangeureux des planètes colonisées, et une entité extraterrestre connu sous le nom de mantrisse.
alderaban et betelgeuse sont terminés (deux cycles de 5 volumes)
antares est en cours de parution (3/5 tomes)
pour lire de la bd de qualité et voyager
Revenir en haut Aller en bas
meli
A l'aise...
avatar


MessageSujet: Re: un peu de lecture ...   Dim 14 Mar 2010 - 18:40

oulala IVo t as tout lu là? chapeau bas jte dis si c est le cas

je vais me laisser tenter par ACID TEST je crois
Revenir en haut Aller en bas
IVO
Robot
avatar


MessageSujet: Re: un peu de lecture ...   Dim 14 Mar 2010 - 18:45

euh ... ben oui j'ai tt lu. ^^
et j'en rajouterais un paquet à l'occase, le temps de les retrouver.

n'oublions pas que jusqu'a récement, les livres furent la seule source de connaissance, n'en déplaise aux "médias" modernes.
(et ils le restent à mon avis).



[édit]
tres tres bonne référence Acid Test !!
[/édit]

_____________________________
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2


Dernière édition par IVO le Dim 14 Mar 2010 - 20:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Fée Violette
A l'aise...
avatar


MessageSujet: Re: un peu de lecture ...   Lun 15 Mar 2010 - 21:40

Une jolie histoire pour endormir les petits bambins:

CHUUUT ! BERCEUSE THAI (Minfong Ho)
Dans cette berceuse thaïlandaise, une maman fait taire tous les animaux pour que son enfant dorme. Mais bébé dort-il vraiment ?



Sinon, petite parenthèse, ça serai possible de mettre ce topic dans "Annonce & Post-it", histoire de ne pas le perdre?!!!
Revenir en haut Aller en bas
IVO
Robot
avatar


MessageSujet: Re: un peu de lecture ...   Lun 15 Mar 2010 - 21:49

pourquoi pas.

d'un coté s'il s'enterre c'est qu'il n'a que peu d'intérêt.
s'il vit il restera dans le coin.

et puis "lecture" en recherche c'est pas trop dur ...

c'est pas que je n'veuilles pas
mais attendons d'autres avis.

_____________________________
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
Revenir en haut Aller en bas
sub*conscient
Modo
avatar


MessageSujet: Re: un peu de lecture ...   Lun 15 Mar 2010 - 23:20

encore!!!!!!!!

un inculte comme moi lol...

ca va bien tout ca ...
serieusement intriguer par le peter pan...

ca peu etre tripant de voir l'histoire d'origine.

_____________________________
acid-tekno-tribe...fmr crew
http://soundcloud.com/exoce
www.myspace.com/exocetribe

hiphop...bsm crew
www.myspace.com/exoce
www.myspace.com/kneef


l'organisation s'excuse du derangement causer par la free party...

mais la tekno est une musique qui s'ecoute FORT !!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
IVO
Robot
avatar


MessageSujet: Re: un peu de lecture ...   Ven 7 Mai 2010 - 12:19

Onfray jette un pavé dans la psychanalyse
Analyse

Dans «le Crépuscule d’une idole», le philosophe s’attaque de façon argumentée à la figure de Sigmund Freud, accusé d’avoir fabriqué une science à l’aide de manipulations.

Citation :
La charge de Michel Onfray contre Freud et la psychanalyse est très lourde. L’homme serait un triste sire, un truqueur, un menteur, un phallocrate misogyne et homophobe, un conservateur sourd à toute histoire sociale et uniquement soucieux de transformer la sienne, «égotique et narcissique», en légende. La discipline, en tant que thérapie, relèverait d’une «branche de la pensée magique» et soignerait «dans la stricte limite de l’effet placebo».

Certes incendiaire, son livre, le Crépuscule d’une idole, l’affabulation freudienne (Grasset), n’est pourtant pas un pamphlet soutenu par la fougue et le style, mais un essai fort, intelligent et dérangeant, malin (comme un singe ou un démon, c’est selon), écrit de façon simple et directe, adroitement argumenté, organisé autour d’une thèse systématiquement développée. Aussi ne pourra-t-il pas être contesté par l’invective et l’anathème, mais par la froide et méticuleuse recherche des éventuelles erreurs, des contresens, des omissions, des raccourcis, des errements ou des mésinterprétations qu’il contiendrait.

La psychanalyse a été décriée dès son aurore. Inutile de mentionner tous ceux qui ont récusé tel ou tel point de doctrine ou telle conception de la cure, de citer des historiens des idées, des psychiatres, tel Pierre Janet, qui ont contesté le primat que Freud accorde au sexuel ou des ethnologues qui ont nié que le complexe d’Œdipe se trouve dans toute société. Mais pour rester dans le champ de la philosophie qui est celui d’Onfray, on peut rappeler les noms de Ludwig Wittgenstein, soutenant que la psychanalyse est une «mythologie très puissante», de Karl Popper, qui lui a dénié le statut de science, de Sartre, qui a refusé la notion même d’inconscient, de Gilles Deleuze et Félix Guattari, qui ont signé un certain Anti-Œdipe…

«Stock de dynamite». Michel Onfray ne prétend pas apporter de nouvelles pièces au dossier. Nietzsche, Marx et Freud ont constitué la «triangulation magnifique» qui lui a appris à penser, et, encore jeune homme, marqué socialement par la misère de sa famille et moralement par les «quatre années passées dans un orphelinat de prêtres salésiens» au cours desquelles il a «senti le souffle de la bête chrétienne dans son cou», lui a permis de disposer d’un «stock de dynamite considérable» dont il rêvait que, utilisé, il ferait «sauter la morale catholique, miner la machinerie capitaliste et volatiliser la morale sexuelle répressive judéo-chrétienne». Nietzsche est resté son «ami». Marx aussi, mais marié à l’anarchiste Proudhon. Freud non. Et ce désamour est né, entre autres, de la lecture du Livre noir de la psychanalyse, qui lui a «dessillé les yeux».

Dès lors, il a décidé de relire Freud, tout Freud, ses livres et ses correspondances, et s’est convaincu que les «cartes postales freudiennes» qu’il lisait lui-même à ses élèves des classes de philosophie - à savoir «Freud a découvert l’inconscient tout seul à l’aide d’une auto-analyse extrêmement audacieuse et courageuse»,«la psychanalyse procède d’observations cliniques, elle relève de la science»,«le complexe d’Œdipe est universel»,«Freud a découvert une technique qui, via la cure et le divan, permet de soigner et de guérir les psychopathologies»,«la conscientisation d’un refoulement obtenue lors de l’analyse entraîne la disparition du symptôme»,«la psychanalyse est une discipline émancipatrice», etc. - que ces cartes postales, donc, n’étaient que le résultat du travestissement de l’histoire réelle du freudisme en légende. D’où la thèse, défendue dans le Crépuscule d’une idole, d’une «histoire nietzschéenne de Freud, du freudisme et de la psychanalyse», dans laquelle le freudisme est une production littéraire ou une philosophie (vitaliste) - «ce qui n’est pas rien» - qui, comme toute philosophie lue en nietzschéen, «est la confession autobiographique de son auteur». La psychanalyse, écrit Onfray, «est une discipline vraie et juste tant qu’elle concerne Freud et personne d’autre», dans la mesure où elle tient à «la transformation des instincts, des besoins physiologiques d’un homme en doctrine ayant séduit une civilisation», et aux «mécanismes de l’affabulation ayant permis à Freud de présenter objectivement, scientifiquement, le contenu très subjectif de sa propre autobiographie - en quelques mots, je propose ici l’esquisse d’une exégèse du corps freudien…»

Pour montrer comment il déguise la «psychologie littéraire» issue de sa propre expérience de vie en «psychanalyse scientifique issue d’une méthode expérimentale», ou comment il extrapole «des notions créées sur mesure pour lui-même» à «la totalité de l’humanité», Michel Onfray plonge dans la biographie de Freud et exhume toutes les manipulations que ce dernier (aidé ensuite par ses «hagiographes») lui a fait subir afin qu’elle apparaisse comme celle d’un savant inventant ex nihilo une science nouvelle. Négation de toute influence subie (Schopenhauer, Nietzsche) et de tout emprunt théorique, élimination méthodique des éléments théoriques ou biographiques susceptible de gêner l’édification de la statue de grand homme, destruction des correspondances, dissimulation de l’attrait pour des «sottises» telles que la numérologie, l’occultisme ou la télépathie, reniement de théories un temps «défendues avec véhémence» (sur la cocaïne), «invention de patients»,«cas cliniques introuvables», effacement des preuves de falsification, dissimulation des échecs thérapeutiques - à quoi s’ajoutent l’infidélité en amitié, l’adultère, les penchants incestueux…

«Meurtre du père». La charge, on l’a dit, est lourde, d’autant que Michel Onfray l’obère du poids politique d’un Sigmund Freud vraiment peu attiré par la pensée sociale, qui certes, «en tant que Juif, ne peut rien sauver du national-socialisme», mais n’a d’antipathie - ils illustreraient même les thèses de sa Psychologie des masses et analyse du Moi - ni pour «l’austro-fascisme de Dollfuss» ni pour le «césarisme autoritaire de Mussolini»,«héros de la culture» auquel, le 26 avril 1933, il envoie l’un de ses ouvrages dédicacés.

Si la psychanalyse n’est que l’autobiographie de Sigmund Freud, comme le soutient Onfray, elle révèle un homme bien peu… légendaire. Mais, depuis Freud, la psychanalyse, en dépit de toutes les critiques, a connu un essor considérable. On ne peut pas seulement expliquer son succès par le fait qu’elle a «fait entrer le sexe dans la pensée occidentale», qu’elle s’est instituée en «église» protégée par ses dévots, que le «freudo-marxisme» (Reich, Marcuse, les enfants de Mai 68…) lui a donné une patine «plus séduisante», ou qu’elle se trouve à présent en syntonie avec le culte narcissique du Moi que célèbre l’individualisme libéral. Ses praticiens, dont on ne peut pas penser qu’ils soient tous incapables de reconnaître un «effet placebo», peuvent attester son efficacité pour soulager les souffrances ou délier les «nœuds» qui empêchent de bien vivre. Ses concepts sont utilisés par tout le monde - y compris par Onfray, qui, par exemple, à propos du rapport de Freud à Nietzsche parle de «meurtre du père» - et elle est devenue l’une des langues de notre culture. Aussi n’est-il pas sûr que la bombe lancée par Onfray parvienne à la «pulvériser» : cela est aussi difficile que de vouloir éliminer les racines latines du français ou de l’italien.

_____________________________
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: un peu de lecture ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
un peu de lecture ...
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Free Minds Resistance :: Discussions libres :: Chill-out :: Autres arts-
Sauter vers: